Colle del Nivolet

Profil de hauteur Colle del Nivolet
Profil de hauteur Colle del Nivolet
Profil de hauteur Colle del Nivolet
1510
difficulté
4.6%
pente moyenne
12.9%
100 m les plus raides
46.4km
longueur
2125m
dénivelé

Partager cette ascension

1858

Des commentaires sur cette ascension ?
Voir les ascensions situées à proximité

Colle del Nivolet est une montée située dans la région Piémont. Cette montée est 46.4 kilomètres de long, pour un dénivelé positif de 2125 mètres. Colle del Nivolet a une pente moyenne de 4.6%. Avec cette raideur la montée comptabilise 1510 points de difficulté. Le point le plus haut se trouve à 2618 mètres d’altitude. Les utilisateurs de climbfinder ont partagés 12 expériences sur Colle del Nivolet et ont téléchargés 32 photos.

Noms des rues: SP460 & SP50

Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais.
L'été 2020 (oui, celui du COVID-19), mon copain cycliste et moi avons proposé cette ascension comme dernière étape de notre voyage en Italie du Nord. Nous avons dû consulter plusieurs sources pour arriver à cette décision, car il est évident que l'on veut terminer en beauté. Le ... en savoir plus
1%
2%
4%
6%
8%
10%
12%
15%
20%
Cliquez sur la montée pour voir la route
Voir les ascensions situées à proximité

Photos (32)

Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet

Si vous souhaitez télécharger des photos, créez votre compte. Cela ne prend qu'une minute et c'est totalement gratuit.

  • Recevez une récompense en partageant des avis et des photos
  • Réagir sur toutes les ascensions
  • Ajoutez vos ascensions préférées
S'inscrire

Avez-vous déjà un compte?

Les statistiques

Colle del Nivolet
Cette montée
Piémont
313 montées
Alpes italiennes
1194 montées
Alpes
3643 montées
Italie
2612 montées
Europe
24931 montées
Difficulté
1510
HC
rang
7
26% plus facile que
Colle delle Finestre
rang
26
rang
47
rang
28
rang
81
Pente moyenne
4.6%
rang
267
rang
1063
83% moins raide que
Muro di Cassone
rang
3048
83% moins raide que
Muro di Cassone
rang
2104
83% moins raide que
Muro di Cassone
rang
14202
85% moins raide que
Calçada do Rêgo Lameiro
Longueur
46.4km
rang
2
rang
2
rang
3
rang
4
rang
11
Dénivelé
2125m
rang
1
rang
1
rang
1
rang
1
rang
16
23% moins de montée que
Pico Veleta / Alto de la Sierra Nevada

Classification

Montée légendaire
Beau paysage
Joyau caché
40 épingles

Etat de la route

42% 58% 0%
Basé sur 12 votes
Partagez vos connaissances. Quel était l'état de la route lors de votre sortie?

Circulation

70% 20% 10%
Basé sur 10 votes
Votre expérience compte. Quelle affluence avez-vous rencontré durant la montée?

Temps de montée

7 km/h 06:37:33
11 km/h 04:12:59
15 km/h 03:05:31
19 km/h 02:26:28

Populaire

Colle delle Finestre

Colle delle Finestre

légendaire beau
Colle del Nivolet

Colle del Nivolet

légendaire beau
Mottarone

Mottarone

légendaire beau
Col Agnel

Col Agnel

légendaire beau
 

Expériences (10)

anfield
1 s
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Italien. Voir l'original

vous n'avez pas besoin d'une critique spéciale parce qu'elle ne transmet pas l'idée ; vous devez absolument le faire en un mot : SPECTACULAIRE ! !!!

non ce bisogna di recensioni particolari perche non rende l'idea bisogna assolutamente farla in una sola parola SPETTACOLARE !!!!

RobiRini66
1 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Italien. Voir l'original

Départ à Locana, l'une des plus belles ascensions jamais réalisées. SPECTACULAIRE
Après le passage du Giro d'Italia vous pouvez aussi contourner le tunnel sombre et ennuyeux
Possibilité de ravitaillement à l'arrivée en continuant vers le Rifugio Città di Chivasso (juste après le col).
L'eau ne manque pas le long du parcours

Partito da Locana , una delle più belle salite mai fatte. SPETTACOLARE
Dopo il passaggio del Giro d'Italia si può anche bypassare la buia e fastidiosa galleria
Possibilità di ristoro all'arrivo proseguendo per il Rifugio Città di Chivasso (poco oltre il passo)
Acqua lungo il percorso non manca

Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Kevin
2 mois 02:21:08 (19.7km/h)
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Merveilleuse ascension, selon beaucoup même la plus belle. En ce qui me concerne, celui-ci s'en approche. La première partie n'a rien de spécial, mais une fois que vous avez passé Ceresole Reale, la véritable ascension commence. Les pourcentages s'envolent et l'environnement devient plus intéressant à chaque kilomètre. Les photos parlent d'elles-mêmes, je pense. Hautement recommandé !

Wondermooie beklimming, volgens velen zelfs de mooiste. Wat mij betreft komt deze zeker in de buurt. Het eerste gedeelte is nauwelijks bijzonder te noemen, maar zodra je Ceresole Reale passeert, begint de echte klim. De percentages schieten de lucht in en de omgeving wordt elke kilometer meer de moeite waard. De foto's spreken boekdelen me dunkt. Aanrader!

Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Jeroen
2 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Quelle ascension ! À mon avis, l'une des plus belles ascensions d'Europe. En raison de sa longueur et des pourcentages encore raides, c'est une montée vraiment difficile. À ne pas sous-estimer, mais qui en vaut la peine à tous égards.
L'ascension commence en fait là où vous commencez. J'ai fait cette montée à partir d'Ivrea et alors vous avez quelques kilomètres de montée supplémentaires parce que vous montez déjà légèrement dans la vallée. Ces premiers kilomètres ne sont pas du tout difficiles. Après Locana, il y a quelques bosses, mais elles ne méritent pas vraiment d'être mentionnées. Dès que vous quittez Noasca, juste avant d'entrer dans le tunnel, prenez la petite route à gauche du tunnel. Ce tronçon s'appelle le Passaggio di Tappa et vous emmène autour du tunnel. Cette route est magnifique et longe une rivière au débit rapide. Il y a des rapides et des chutes d'eau partout. L'itinéraire est parsemé de gros blocs rocheux où vous pourrez observer des alpinistes en train de faire du bloc. Cette partie de l'itinéraire n'est pas seulement belle, elle est aussi extrêmement raide. Elle est un peu étagée, ce qui réduit le pourcentage moyen de la montée. Néanmoins, il y a quelques sections qui dépassent 15%. Cette partie de l'itinéraire est exempte de tout trafic motorisé. Dès que vous passez la barrière, vous entrez à nouveau dans la vallée et celle-ci s'aplatit. Sur votre gauche se trouve un camping magnifiquement situé avec un café pour cyclistes. Si vous voulez un café, c'est un endroit agréable.
Jusqu'à Ceresole Reale, vous avez un peu de paix et de tranquillité. Après ce village, la route commence lentement à monter. Vous avez toujours une belle vue sur le premier lac, mais ensuite vous devez vraiment travailler. Après une longue ligne droite, vous arrivez à la première des deux sections en épingle à cheveux. Vous passez également la barre des 2000 mètres ici et cela ne rend pas cette section facile. Les kilomètres se font également sentir ici, puisque vous entamez le dernier des trois tiers. La vue sur les sommets des montagnes est déjà magnifique ici, et vous pouvez voir les nombreux virages au-dessus de vous. J'ai trouvé cette partie très difficile car le vent était très fort. Vous avez des sections entières de la montée et le vent contre vous, ce qui est une expérience très étrange. Ici, je suis venu pour la première fois des grimpeurs qui 'ploft' ; étaient. Jusqu'au sommet, cela ne s'arrête pas. Tous ceux qui ont fait de hautes ascensions comme le Galibier, le Stelvio ou la Bonette savent de quoi je parle. Des gens qui pleurent, des gens qui se retournent et surtout des gens qui s'assoient pour souffler un peu. Après cette partie, vous débouchez sur le réservoir et là vous vous reposez un peu avant d'entamer la deuxième section en épingle à cheveux. Ici, la beauté de cette ascension devient de plus en plus évidente, car vous avez une vue toujours plus belle sur les lacs en contrebas. Si vous n'êtes pas pressé, donnez un coup de pouce à un grimpeur moins expérimenté, c'est apprécié. De nombreux grimpeurs se battent vraiment pour atteindre le sommet ici. J'ai trouvé cette partie moins difficile que le premier groupe de virages en épingle à cheveux, peut-être est-ce aussi parce que la vue est engourdissante. Tout à coup, après un virage, apparaît le panneau indiquant que vous êtes sur le col. Je pensais que j'avais encore quelques kilomètres à parcourir, il n'y a aucune indication nulle part dans la montée sur la distance du sommet.
Après le sommet, vous pouvez descendre pendant un kilomètre environ jusqu'au refuge de montagne, où vous pourrez prendre une boisson ou une collation. Ce kilomètre, il faudra le remonter plus tard, mes mollets n'étaient pas d'accord avec cela malgré le Fanta.
J'ai fait l'ascension un samedi en septembre et j'ai trouvé que la foule n'était pas si importante. La première partie est parcourue très rapidement car c'est une route de transit. A partir de Noasca, je l'ai trouvé assez bien pour un samedi.
- Une bouteille d'eau suffit, vous rencontrez des dizaines de points d'eau.
- Je n'ai vu qu'une boulangerie pour un sandwich, pas de supermarché. Prenez donc quelques barres avec vous ou mangez des pâtes dans un restaurant. Il y en a beaucoup le long du chemin.
- Apportez une lampe car vous passerez plusieurs petits tunnels.
- Malgré le fait qu'il faisait 30 degrés au bas de la montée, il faisait très froid au sommet. Des manches de bras et un gilet ou une veste sont vraiment nécessaires.
- Si vous en avez la possibilité, essayez de planifier cette ascension le jour le plus clair de la semaine. Le ciel bleu et le beau temps clair rendent vraiment justice à cette ascension.
- Si vous n'y allez pas pour un temps, essayez d'en profiter et de regarder autour de vous en chemin. Tant de gens ne font que labourer pour arriver au sommet et ne regardent que le sol.
- Si vous êtes cette personne à qui il reste un peu de route et que vous voyez quelqu'un en train de labourer alors que vous le dépassez, donnez-lui un petit coup de pouce. C'est apprécié et les gens sont stimulés.

Wat een klim! Wat mij betreft een van de mooiste beklimmingen in Europa. Door de lengte en de toch pittige percentages ook echt een stevige klim. Niet te onderschatten, maar is het in alle opzichten waard.
De klim begint eigenlijk gewoon waar jij begint. Ik heb deze beklimming gedaan vanuit Ivrea en dan heb je er nog wel wat extra klimkilometers bij omdat je het dal in al steeds lichtjes omhoog gaat. Deze eerste kilometers zijn nergens moeilijk. Na Locana komwn wat hobbels, maar dat mag echt geen naam hebben. Zodra je Noasca uit bent sla je vlak voordat je daar de tunnel in rijdt de kleinere weg links van de tunnel in. Dit stuk heet de Passaggio di Tappa en leidt je om de tunnel heen. Deze weg is prachtig en loopt langs de snelstromende rivier. Overal zie je stroomversnellingen en watervallen. De route ligt bezaaid met grote rotsblokken waar je bergbeklimmers kunt bekijken die aan het boulderen zijn. Dit deel van de route is naast prachtig ook gewoon donders steil. Het loopt een beetje trapsgewijs waardoor het gemiddelde stijgingspercentage wat gedrukt wordt. Toch zitten er gewoon stukken van boven de 15% tussen. Dit deel van de route is vrij van gemotoriseerd verkeer. Zodra je de slagboom passeert rij je de vallei weer in en vlak het af. Aan je linkerhand zit een prachtig gelegen camping met een fietserscafé. Mocht je even een koffietje willen is dit een mooie plek.
Tot Ceresole Reale heb je even rust. Na dit dorpje begint het langzaamaan steeds meer te stijgen. Je hebt nog een mooie blik op het eerste meer, maar daarna moet je echt aan de bak. Na een wat lang vrij recht lopend stuk kom je bij het eerste van de twee haarspeldsecties. Je passeert hier ook de 2000 meter grens en dat maakt dit deel niet makkelijk. De kilometers laten zich hier ook voelen, je begint aan de laatste van de drie derde delen. De uitzichten op de bergtoppen worden hier al prachtig, en je ziet boven je de vele bochten liggen. Dit deel vond ik erg pittig omdat het er erg hard waait. Je hebt hele stukken de klim én de wind tegen, wat een hele vreemde ervaring is. Hier kwam ik ook voor het eerst klimmers tegen die 'geploft' waren. Tot de top stopt dit niet meer. Een ieder die hoge klimmen als de Galibier, Stelvio of de Bonette heeft gedaan weet wat ik bedoel. Huilende mensen, mensen die omdraaien en vooral mensen die even gaan zitten om uit te puffen. Je komt na dit deel uit bij het stuwmeer en daar krijg je een klein beetje rust voordat je aan de tweede haarspeldsectie gaat beginnen. Hier wordt de pracht van deze klim steeds meer zichtbaar als je een steeds mooiere blik op de meren onder je krijgt. Geef af en toe een mindere klimmer een duwtje als je geen haast hebt, dat wordt gewaardeerd. Veel klimmers strijden hier echt om de top te halen. Dit deel vond ik minder moeilijk dan de eerste groep haarspeldbochten, misschien komt het ook omdat het uitzicht verdooft. Geheel plotseling komt er na een bocht het bord dat je op de pas bent. Ik dacht dat ik nog een paar kilometers moest, er is nergens op de klim ook maar enige indicatie te vinden hoe ver de top is.
Voorbij de top kan je een kilometer ofzo afdalen naar de berghut aldaar voor een drankje of hapje. Deze kilometer moet je straks wel weer omhoog, mijn kuiten waren het daar ondanks de Fanta niet mee eens.
Ik heb de klim gedaan op een zaterdag in September en ik vond de drukte heel erg meevallen. Het eerste deel wordt hard gereden omdat het een doorgaande weg is. Vanaf Noasca vond ik het best heel okay voor een zaterdag.
- één bidon is voldoende, je komt tientallen waterpunten tegen
- ik heb maar één bakker gezien voor een broodje, geen supermarkt. Dus neem reepjes mee of eet een pasta in een restaurantje. Er zijn er onderweg plenty.
- lampjes mee omdat je meerdere korte tunnels passeert
- ondanks dat het beneden dik 30 graden was, was het op de top goed koud. Armstukken en een hesje of een jasje zijn echt nodig.
- als je de mogelijkheid hebt, probeer dan deze klim te plannen op de helderste dag van de week. Blauwe luchten en mooi helder weer doen deze klim echt eer aan.
- als je niet voor een tijd gaat, probeer dan onderweg ook genoeg te genieten en rond te kijken. Zoveel mensen zijn maar aan het ploegen om boven te geraken an kijken alleen maar naar de grond.
- ben je die persoon die nog wat over heeft onderweg en je ziet iemand echt ploegen als je hem of haar inhaalt, geef een klein duwtje. Dat wordt gewaardeerd en mensen leven even helemaal op.

Mathieu72
3 mois 03:45:00 (12.4km/h)

Salut
Réalisé en juillet 2022.
Campant à Ceresole Reale, je suis d’abord descendu jusque Locana pour remonter l’ensemble du col… et il faut absolument faire l’ensemble !
Car de Locana à Noasca, c’est l’échauffement… 45 min avec quelques inclinaisons… et la c’est parti, les fameux 4 lacets(finalement facile) et la MAGNIFIQUE montée sur l’ancienne route… ne pas prendre le tunnel, la route est bien refaite depuis le Giro 19 et elle est fermée à la circulation… du fait on est entre cyclistes et randonneurs…. Le long de la rivière… c’est superbe… et une TRÈS grosse rampe… je crois que c’est l’endroit que j’ai préféré.
Après on enchaine par la « haute montagne ». Les km avant le lac sont certainement les plus durs… après les 2 lacs, c’est ce que j’aime dans les grands cols… à chaque virage on croit qu’on est arrivé… on ne voit pas comment on peu aller plus haut… et pourtant… ça continue!
A l’arrivée je rejoins 2 italiens (père et fils)… le père 76 ans!!! Avec un triple devant… mais quand même.. Bravissimo !
Il faisait un temps maussade, du fait plus je m’élevais plus il faisais humide et froid… j’avais prévu les manches longues mais pas le plastique… à mon avis à prendre impératif sauf si grand beau… du coup j’ai eut froid à la descente.
Fait un vendredi… impeccable
Attention NE PAS faire le WE… beaucoup de monde.. y compris le dimanche ou la route est « fermée «  mais que du lac du silviu au sommet…
Pas le plus dur mais assurément le col le plus long que j’ai fait
Sublime

Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Stearena
10 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Italien. Voir l'original

La montée est longue, mais l'effort en vaut la peine lorsque vous arrivez au sommet : une vue à couper le souffle.... après tout, c'est le Grand Paradis et le nom n'a jamais été aussi approprié.
De l'envie pour ceux qui le font pour la première fois.

Cheers

Salita lunga ma che ripaga di tutta la fatica arrivando in cima: panorami mozzafiato.... d'altronde è il Gran Paradiso e mai nome fu più azzeccato.
Invidia per chi la farà per la prima volta.

Cheers

Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
febax
10 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Italien. Voir l'original

Une ascension à ne pas manquer, de préférence en milieu de semaine pour éviter le trafic, la surface de la route a été refaite de Locana vers Rosone.

Salita da non perdere, da fare possibilmente infrasettimanalmente per evitare il traffico, manto stradale rifatto dal locana verso rosone

Jozef-Kempen
1 a
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Pas une montée facile mais très belle. Lorsqu'il fait chaud, il est préférable de chercher l'ombre et le côté de l'eau lorsque l'on roule en montée. Vous pouvez ensuite vous rafraîchir un peu. La montée se fait en quelques étapes : chute à plat et pourcentages raides. À certains endroits, il y a beaucoup de touristes, mais vous ne verrez pas beaucoup de trafic. Il y a une route spéciale pour les cyclistes juste avant le tunnel. Ne sous-estimez pas cette partie, cependant, car les pourcentages peuvent être meurtriers. De plus, cette route est uniquement accessible aux cyclistes et a été spécialement construite pour le Giro.

Geen gemakkelijke beklimming maar wel erg mooi. Als het warm is best de schaduwkanten en de kant van het water opzoeken als men bergop rijdt met de fiets. Men kan dan toch een beetje verkoeling vinden. De beklimming bestaat uit een paar trapjes: valsplat en steile percentages. Op sommige plaatsen zijn er erg veel toeristen, maar toch zie je er niet veel verkeer. Er is een speciale weg voor fietsers net voor de tunnel. Onderschat dit deel echter niet want de percentages kunnen toch moordend zijn. Deze weg is bovendien enkel toegankelijk voor fietsers en werd speciaal voor de Giro aangelegd.

Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
Colle del Nivolet
vittorio_saporiti
1 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Italien. Voir l'original

Il ne s'agit pas d'une route construite spécialement pour le Giro, mais de l'ancienne route de Ceresole avant la construction du tunnel long et raide.

Non si tratta di una strada costruita appositamente per il Giro ma della vecchia strada per Ceresole prima della costruzione della lunga e ripida galleria

MarioCipollini
1 a
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

L'été 2020 (oui, celui du COVID-19), mon copain cycliste et moi avons proposé cette ascension comme dernière étape de notre voyage en Italie du Nord. Nous avons dû consulter plusieurs sources pour arriver à cette décision, car il est évident que l'on veut terminer en beauté. Le passage du Giro sur cette montée en 2019 (vainqueur : Ilnur Zakarin) y est certainement pour quelque chose.
La montée commence officiellement dans le village de Locana (±45min de Turin) et vous trouverez un grand parking... avec une réserve d'eau de source bien fraîche !
La montée commence calmement, elle monte légèrement à un pourcentage très modéré de 2-3% pendant 10km. Il faut attendre d'atteindre le village de Noasca, où se trouvent les premiers virages en épingle à cheveux de cette montée. Juste après le village, le cycliste a le choix de suivre la route principale ou de prendre une route secondaire. En ligne, vous trouverez de nombreuses mauvaises expériences concernant ce chemin de traverse, mais je peux vous assurer que ces expériences datent de l'époque où le chemin de traverse n'était pas encore asphalté. Le chemin latéral a été reconstruit et doté d'une couche d'asphalte parfaite spécialement pour le passage du Giro. Il est indispensable d'emprunter cette route secondaire en tant que cycliste, car la route principale passe dans un tunnel mal éclairé sur 3km et à des pourcentages supérieurs à 8% (agréable pour la descente).
Le chemin de traverse n'est pas un soulagement pour les pourcentages, cependant, vous sortirez sans doute de la selle pour la première fois, car les pourcentages sont continuellement à deux chiffres.
Une fois que vous avez survécu au premier obstacle, vous continuez la montée vers le lac de Ceresole Reale, où vous pouvez profiter d'une partie plate et vous préparer pour la deuxième moitié de la montée.
A partir de ce point, la véritable ascension vers le sommet commence. Vous entrez automatiquement dans le "Parco Nazionale Gran Paradiso". Ce dernier n'a vraiment pas volé son nom, c'est une belle réserve naturelle où il est préférable de ne pas rouler trop vite. Heureusement, ce n'est pas possible car il monte toujours à un pourcentage moyen de 4 à 7%. Avant même de s'en rendre compte, on atteint une altitude de 1800m et on remarque que les arbres disparaissent. Les pourcentages augmentent à nouveau à deux chiffres et une série de virages en épingle à cheveux suit, vers le réservoir de Serrù. C'est ici que l'organisation du Giro a décidé de tracer la ligne d'arrivée de la 13e étape en 2019.
Cependant, ce n'est pas encore le sommet de la montée, car il reste encore environ 5 kilomètres. En laissant derrière soi le réservoir de Serrù, une petite descente suit jusqu'à un autre lac : Lago Agnel.
C'est alors que vous réalisez que cette belle ascension est presque terminée. Si vous êtes encore en bonne forme, n'hésitez pas à augmenter la résistance et à continuer à toute vapeur jusqu'au sommet.
Lorsque vous atteignez le sommet, vous réalisez l'exploit que vous venez de réaliser : 40 km de montée (depuis Locana) avec un dénivelé de plus de 2100 mètres.
En bref, cette montée a tout pour plaire : longueur, hauteur, parties raides et moins raides, virages en épingle à cheveux, bon tarmac, tunnels et surtout ... de belles vues !

Afgelopen zomer 2020 (ja, die van COVID-19) hebben mijn fietsmaat en ik deze beklimming aangestipt als slotklim van onze reis doorheen Noord-Italië. We hebben verschillende bronnen moeten raadplegen om tot dit besluit te komen, want je wilt uiteraard eindigen met een knaller. De passage van de Giro op deze klim in 2019 (winnaar: Ilnur Zakarin) heeft hier zeer zeker een rol in gespeeld.
De klim start officieel in het dorpje Locana (±45min rijden van Turijn) en je zal er een grote parking aantreffen... met een voorziening voor lekker koel bronwater!
De klim begint rustig, het loopt lichtjes bergop aan een heel gematigd percentage van 2-3% gedurende 10km. Het is wachten tot het dorpje Noasca, waar je de eerste haarspeldbochten van deze klim zult aantreffen. Net na het dorpje krijg je als fietser de keuze om de grote weg te vervolgen of om een zijpad in te slaan. Online vind je veel slechte ervaringen over dit zijpad terug, maar ik kan jullie gerust stellen dat deze ervaringen dateren van het tijdperk dat het zijpad nog niet was geasfalteerd. Het zijpad werd speciaal voor de passage van de Giro opnieuw aangelegd en voorzien van een perfecte laag asfalt. Het is een must om dit zijpad als fietser in te slaan, aangezien de grote weg doorheen een slecht verlichte tunnel gaat gedurende 3km en aan percentages van boven de 8% (leuk voor de afdaling naar beneden ).
Het zijpad is echter niet een verlichting van de percentages, je zult er ongetwijfeld een eerste keer uit het zadel gaan komen, want de percentages zijn continu in de dubbele cijfers.
Eenmaal het eerste obstakel overleefd, zet je de klim voort richting het meer van Ceresole Reale, waar je even kan genieten van een vlak stuk en jezelf kan klaarmaken voor de 2e helft van de klim.
Vanaf dit punt begint het echte klimwerk richting de top. Je rijdt vanzelf het "Parco Nazionale Gran Paradiso" in. Deze laatste heeft zijn naam echt niet gestolen, het is een prachtig natuurgebied waar je het liefst niet te snel doorheen wilt fietsen. Gelukkig kan dit ook niet want het gaat nog steeds bergop aan een gemiddeld percentage van 4 à 7%. Voor je het weet, tik je een hoogte aan van 1800m en merk je dat de bomen verdwijnen. De percentages dikken weer aan naar dubbele cijfers en er volgt een serie haarspeldbochten, richting het stuwmeer Serrù. Het was hier dat de Giro organisatie besloot om in 2019 de eindstreep van de 13e etappe te trekken.
Dit is echter nog niet de top van de beklimming, er resteert immers nog een 5tal kilometer. Als je het stuwmeer van Serrù achter je laat, volgt er een kleine afdaling naar een andere meer: Lago Agnel.
Het is hier dat je het besef krijgt dat deze mooie klim bijna is afgelopen. Als je nog goed zit, aarzel dan niet om het verzet nog eens te verzwaren en vol door te stomen naar de top.
Bij het bereiken van de top besef je pas wat voor een prestatie je net hebt geleverd: 40km klimmen (vanuit Locana) met een hoogteverschil van 2100+meter.
Kortom, deze klim heeft werkelijk alles: lengte, hoogte, steile en minder steile stukken, haarspeldbochten, goed asfalt, tunnels en vooral… mooie uitzichten!

Ajouter votre expérience

Si vous souhaitez réagir, créez un compte. Cela ne prend qu'une minute et c'est totalement gratuit.

  • Recevez une récompense en partageant des avis et des photos
  • Réagir sur toutes les ascensions
  • Ajoutez vos ascensions préférées
S'inscrire

Avez-vous déjà un compte?