Profil de hauteur Alto de l'Angliru depuis La Vega
Profil de hauteur Alto de l'Angliru depuis La Vega
Profil de hauteur Alto de l'Angliru depuis La Vega
1544
difficulté
9.7%
pente moyenne
21.3%
100 m les plus raides
13km
longueur
1266m
dénivelé

Partager cette ascension

1313

Des commentaires sur cette ascension ?
Voir les ascensions situées à proximité

Alto de l'Angliru depuis La Vega est une montée située dans la région Asturies. Cette montée est 13 kilomètres de long, pour un dénivelé positif de 1266 mètres. Alto de l'Angliru depuis La Vega a une pente moyenne de 9.7%. Avec cette raideur la montée comptabilise 1544 points de difficulté. Le point le plus haut se trouve à 1555 mètres d’altitude. Les utilisateurs de climbfinder ont partagés 9 expériences sur Alto de l'Angliru depuis La Vega et ont téléchargés 31 photos.

Noms des rues: RI-2, RI-5 & Carretera a L'Angliru

par Andre
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais.
Selon de nombreux cyclistes professionnels, cette montée est la plus difficile du cyclisme actuel et du Tour d'Espagne. Le dénivelé moyen de 10,2% ne reflète pas la réelle difficulté de cette ascension car les 6 premiers kilomètres sont à peine 7% de montée. La route dans la parti... en savoir plus
1%
2%
4%
6%
8%
10%
12%
15%
20%
Cliquez sur la montée pour voir la route
Voir les ascensions situées à proximité

Photos (31)

Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega

Si vous souhaitez télécharger des photos, créez votre compte. Cela ne prend qu'une minute et c'est totalement gratuit.

  • Ajoutez des photos de vos ascensions réussies.
  • Réagir sur toutes les ascensions
  • Ajoutez vos ascensions préférées
S'inscrire

Avez-vous déjà un compte?

Les statistiques

Alto de l'Angliru depuis La Vega
Cette montée
Asturies
102 montées
Cordillère Cantabrique
207 montées
Espagne
3238 montées
Europe
37813 montées
Difficulté
1544
HC
rang
3
rang
3
rang
19
rang
88
Pente moyenne
9.7%
rang
10
25% moins raide que
Les Praeres depuis Nava
rang
14
28% moins raide que
La Camperona depuis Sabero
rang
183
64% moins raide que
Camino El Monte depuis Farrobillo
rang
2359
67% moins raide que
Calçada do Rêgo Lameiro
Longueur
13km
rang
27
rang
51
rang
602
rang
2914
Dénivelé
1266m
rang
6
15% moins de montée que
Cuitu Negru depuis Campomanes
rang
6
15% moins de montée que
Cuitu Negru depuis Campomanes
rang
73
54% moins de montée que
Pico Veleta / Alto de la Sierra Nevada
rang
525
54% moins de montée que
Pico Veleta / Alto de la Sierra Nevada

Classification

Montée légendaire
Beau paysage
Joyau caché
16 épingles

Etat de la route

80% 10% 10%
Basé sur 10 votes
Partagez vos connaissances. Quel était l'état de la route lors de votre sortie?

Circulation

50% 33% 17%
Basé sur 12 votes
Votre expérience compte. Quelle affluence avez-vous rencontré durant la montée?

Temps de montée

7 km/h 01:51:21
11 km/h 01:10:51
15 km/h 00:51:58
19 km/h 00:41:01

Populaire

Expériences (9)

teogros
5 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Italien. Voir l'original

C'est de loin l'ascension la plus difficile à laquelle je me suis attaqué : en comparaison, le Mortirolo semble être une promenade de santé. La rampe jusqu'à 21% (500 mètres !) est quelque chose de dévastateur, même d'un point de vue mental : on a l'impression d'un ascenseur sans fin ! Le paysage est vraiment magnifique et cela vaut la peine : mais équipez-vous de quelque chose de mieux que mon 36*28, parce qu'aux pires endroits, vous ne pouvez pas grimper à plus de 5 km/h !

E' di gran lunga la salita più dura che io abbia affrontato: a confronto il Mortirolo sembra una passeggiata di salute. La rampa al 21% (500 metri!) è qualcosa di devastante, anche dal punto di vista mentale: sembra un ascensore infinito! Il paesaggio è davvero bellissimo e vale la pena farla: ma dotatevi di qualcosa di meglio del mio 36*28, perchè nei punti peggiori non si riesce a salire a più di 5 km/h!

biglux
5 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Italien. Voir l'original

Vous devriez essayer le Mortirolo de Tovo avec une belle section à 25% sur du béton recouvert de feuilles, même si j'imagine que l'Angliru est dévastateur !

Dovresti provare il Mortirolo da Tovo con un bel tratto al 25% su cementata coperta di foglie anche se immagino che l’Angliru sia devastante!

Jarin
7 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Incroyable, quelle ascension monstre. Au pied, on vous prévient déjà : Hay que suffrido -- this will be gruelling.... La montée est presque insupportable à mesure que l'on approche du sommet ; à plusieurs reprises, j'ai eu envie de tomber à cause de la vitesse (trop) faible que l'on peut développer dans les sections abruptes. Il n'est pas possible de se lever de la selle, car la roue arrière risque alors de déraper. J'ai fini par faire des embardées sur plusieurs tronçons. (Heureusement, j'ai vu récemment dans la série Netflix sur l'édition 2022 du Tour de France que plusieurs sprinters ont monté la dernière partie du Peyregudes de la même manière, il n'y a donc pas de honte à cela). Mais juste avant le sommet, on a une vue imprenable sur Oviedo et l'océan Atlantique ! Une montagne que vous avez dû gravir une fois, mais que vous ignorerez probablement pour toujours après....

Ongelooflijk, wat een monsterklim. Aan de voet wordt je al gewaarschuwd: Hay que suffrido -- dit wordt afzien... De klim is naarmate je de top nadert bijna niet te doen; Ik heb diverse momenten het gevoel gehad dat ik omviel vanwege de (te) lage snelheid die je op de steile stukken kunt ontwikkelen. Uit het zadel gaan is geen optie want dan heb je een grote kans dat je achterwiel doorslipt. Uiteindelijk heb ik op meerdere stukken heen en weer moeten zwalken. (Gelukkig zag ik onlangs in de Netflix serie over de Tour de France editie van 2022 dat meerdere sprinters het laatste deel van de Peyregudes ook zo zijn opgegaan, dus dat is geen schande.) Net voor de top wordt je wel op een prachtig uitzicht op Oviedo en de Atlantische Oceaan getrakteerd! Een berg die je een keer beklommen moet hebben, maar daarna waarschijnlijk voor altijd links zult laten liggen...

Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Dickbenedictus
1 a
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

J'étais assez nerveux après toutes les histoires sur cette ascension et à juste titre. Les 6 premiers kilomètres, j'ai pu monter de manière détendue, en attendant les choses à venir. À partir du mirador, à mi-parcours, le chemin se complique ; une partie assez raide, j'ai eu du mal à garder ma roue avant sur la route ; ensuite, j'ai pris un bon rythme avec une partie difficile occasionnelle. Les 3 derniers kilomètres ont été les plus durs que j'ai eu à faire sur un vélo... mais la surface de la route était bonne et près du sommet, j'ai soudainement quitté les nuages pour le soleil et j'ai été accueilli par un groupe d'Espagnols. On m'a également donné un coup de pouce en direction du vrai sommet. Après cela, j'ai profité de la vue ! La descente s'est faite à nouveau dans le brouillard et cela rendait difficile de faire attention ; parfois il y a une vache 5 mètres devant vous... lourd mais quelle belle montée j'ai eu !

Ik was behoorlijk zenuwachtig na alle verhalen over deze beklimming en dat was terecht. De eerste 6 km kon ik lekker sparend omhoog wachtend op de dingen die komen gingen. Vanaf de mirador halverwege ging het los; een behoorlijk steil stuk, ik had moeite mijn voorwiel op de weg te houden; daarna kwam ik goed in een ritme met af en toe een heel zwaar stuk. De laatste 3 km waren echt het zwaarste wat ik ooit gehad heb op de fiets.. maar het wegdek was goed en tegen de top fietste ik uit de bewolking plots in de zon en werd ik ontvangen door een groepje juichende Spanjaarden. Ook kreeg ik nog een duw richting de echte top. Daarna heb ik genoten van het uitzicht! De afdaling ging weer in de mist en dat was opletten opgeblazen; soms staat er zomaar een koe 5 meter voor je neus.. zwaar maar wat een prachtige beklimming had ik!

Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Ernesto
1 a
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Italien. Voir l'original

J'ai organisé un voyage dans les Asturies, juste pour pouvoir faire cette ascension et d'autres qui ont fait partie de l'histoire de la Vuelta. En particulier, l'Angliru est une ascension à deux visages, la première partie grimpe doucement avec des pentes pédalables dans un paysage de montagne dominé par la verdure, la deuxième partie est une violente claque faite de montées abruptes, de virages en épingle à cheveux à couper le souffle sans interruption, et tout cela juste au moment où votre énergie peine à vous venir en aide. Abordé à la fin du 22 juillet, par une belle journée, ce fut une expérience unique. Tip.... a planifié une période d'entraînement intensif avant de le faire.

Mi sono organizzato un viaggio nelle Asturie, solo per poter fare questa ed altre salite che hanno fatto una parte della storia della Vuelta. In particolare l'Angliru è una salita dalle due facce, la prima parte si arrampica dolcemente con pendenze pedalabili in un paesaggio di montagna dominato dal verde, la seconda parte è uno schiaffo violento fatto di ripide salite, tornanti mozzafiato senza soluzione di continuità, e il tutto proprio quando le energie fanno fatica a venirti in aiuto. Affrontata alla fine di Luglio 22, con una giornata splendida, è stata una esperienza unica. Consiglio....mettete in programma un periodo di duro allenamento prima di farla.

Supergrimpeur
1 a

la mère de toutes les montées.

N'y allez que si vous êtes déjà très en forme. Sinon... ce n'est pas la peine.

Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Kevin
2 a 01:16:21 (10.2km/h)
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

El Infierno. Je place sans peine cette ascension au tout premier rang en termes de difficulté. Les parties très pentues se succèdent rapidement dans les derniers kilomètres. Surtout la bande "Cuena les Cabres" est meurtrière. J'ai rarement eu à zigzaguer autant pour rester en équilibre. Cependant, en plus d'être une agonie, cette ascension est aussi terriblement belle en termes de paysage. L'astuce consiste à en profiter tout en souffrant.

El Infierno. Deze beklimming plaats ik moeiteloos helemaal bovenaan als het gaat om lastigheidsgraad. De ultrasteile stukken volgen elkaar in de laatste kilometers erg snel op. Vooral de strook 'Cuena les Cabres' is moordend. Zelden zo moeten zigzaggen om in balans te blijven. Behalve een lijdensweg is deze klim echter ook vreselijk mooi qua omgeving. Het is dan ook de kunst om tijdens het lijden toch nog te genieten.

Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
JamieM
2 a
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Anglais. Voir l'original

Sans aucun doute, l'ascension la plus difficile que j'ai faite. La seule raison pour laquelle je me suis rendu dans cette région était d'affronter l'Angliru.

C'est une ascension en deux parties. La première section "facile" est sur de bonnes routes, à une pente assez régulière (environ 7% / 8%), et vous vous installez et vous vous demandez pourquoi on en fait tout un plat. Puis la deuxième section arrive et vous vous retrouvez presque immédiatement face à la pente, ainsi qu'au changement de revêtement de la route.

Fini le beau goudron et la route large. Maintenant, c'est étroit, raide et une surface bosselée couverte de bouse de vache !

J'aime à penser que les montées sont aussi difficiles que vous choisissez de les rendre... il suffit de varier l'effort, le rythme et la vitesse. Sur Angliru, c'est tout simplement difficile. Tout le chemin après la moitié du parcours. Vous avez besoin du braquet le plus facile (ma cassette de 30 s'est cassée et je n'ai pu utiliser que du 28 !) Si vous n'avez pas le bon braquet, vous finirez par vous arrêter et il sera presque impossible de remonter et de recommencer à rouler.

C'est raide à chaque endroit. Et vous savez que vous allez devoir vous battre quand vous voyez une section où la moyenne est de 13%, et que vous êtes soulagé que ça se calme !

En franchissant la crête de la montée (avec de superbes vues derrière vous), vous pensez être arrivé à la fin. Maintenant, la montée est terminée, mais il y a une sorte de section de descente facile autour de la montagne qui vous amène au parking et à la fin officielle de la montée. Mes amis n'ont pas fait cette dernière partie, donc techniquement, ils n'ont pas fait l'ascension !

C'est un must.

Without a doubt, the hardest climb I have done. The only reason I travelled to this area was to take on Angliru.

Definite climb of two halves. The first 'easy' section is on good roads, at a fairly steady gradient (around 7% / 8%), and you're settling in and wondering what the fuss is all about. Then the second section hits and you're smacked in the face almost immediately with the gradient, as well as the change in road surface.

Gone is the nice tarmac and wide road. Now it's narrow, steep and a bumpy surface covered in cow crap!

I like to think that climbs are as difficult as you choose to make them... just vary the effort, pace and gearing. On Angliru, it's is just hard. All the way after the half way point. You need you easiest gearing (my 30 cassette broke and could only use a 28!). If you don't have the right gearing, you will end up stopping and it's almost impossible to get back on and start riding again.

It's steep at every point. And you know you're in for a battle when you see a section where the average is 13%, and you're relieved it's easing off!

As you crest the rise (with some great views behind you) you think you're at the end. Now, the climbing is done, but there is a sort section of easy descent around the mountain that takes you to the car park and the official end of the climb. My mates didn't do this last bit, so technically didn't do the climb !

This is a must.

Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Alto de l'Angliru depuis La Vega
Andre
3 a
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Selon de nombreux cyclistes professionnels, cette montée est la plus difficile du cyclisme actuel et du Tour d'Espagne.
Le dénivelé moyen de 10,2% ne reflète pas la réelle difficulté de cette ascension car les 6 premiers kilomètres sont à peine 7% de montée. La route dans la partie abrupte a été asphaltée spécialement pour la Vuelta car à l'origine, c'était un chemin de chèvres ou "camino de la cabra", comme l'appellent les Espagnols. La partie infâme présente des gradients allant jusqu'à 26,7% . Il est vrai qu'il ne fait que quelques mètres, mais vous rencontrerez régulièrement des pentes de plus de 20% sur le sentier des chèvres, long de plus de 3 km, mais à partir du km 6, vous ne descendrez pas en dessous de 13% . Entre autres, l'équipe espagnole Kelme y a cassé sa voiture de poursuite, mais de nombreux cyclistes professionnels y ont également cassé leurs traces. Les plus anciens fans de cyclisme se souviendront des images de David Millar qui, quelques mètres avant l'arrivée, a jeté son vélo dans l'abîme pour protester contre ce que les organisateurs de la Vuelta ont fait aux coureurs lors de la toute première montée de l'Angliru dans leur tour.
Contador y a gagné deux fois et la dernière fois, c'était lors de sa dernière course à étapes et en fait la dernière étape de valeur de tous les temps. Le duel le plus légendaire s'est déroulé entre Nibali et Horner lors de la Vuelta et a été remporté par Horner.
Le col est souvent caché par une couche de brume et le temps est rarement ensoleillé, bien que le sommet soit à peine à 1500 mètres d'altitude. La nature est rude et très verte, mais si belle. Les 6 derniers kilomètres, vous pouvez à peine en profiter car votre langue pend entre vos jambes.
Si vous avez escaladé ce col sans descendre, vous pouvez vous féliciter et n'oubliez pas de monter un trippel à l'avant sinon vous pouvez l'oublier, même les pros le font pour cette ascension.
Cette ascension est légendaire, et celui qui la remportera sera récompensé par la gloire éternelle.

Deze klim is volgens vele profrenners de zwaarste klim die in het huidige wielrennen wordt beklommen en dan in de ronde van Spanje.
Het gemiddelde stijgingspercentage van 10,2% is hoegenaamd geen beeld van de werkelijke cijfers of beter moeilijkheid van deze klim want de eerste 6 km gaan amper 7% bergop. Het wegdek in het steile deel is ooit speciaal voor de Vuelta geasfalteerd want oorspronkelijk was het een geitenpad of " camino de la cabra " zoals de Spanjaarden dit noemen. Het beruchte deel bevat stijgingspercentages tot 26,7% . Weliswaar over enkele tientallen meters maar stijgingspercentages van boven de 20% kom je regelmatig tegen op het geitenpad dat dik 3 km lang is maar vanaf km 6 kom je niet onder de 13% . Onder andere de Spaaanse Kelme ploeg heeft er zijn volgwagen op kapot gereden maar ook vele profrenners hebben er zich op stuk gereden . De wat oudere wielerfans herinneren zich vast nog de beelden van David Millar die er enkele meters voor de finish , die nochtans in dalende lijn is , zijn fiets in de afgrond gooide uit protest tegen wat de organisatoren van de Vuelta tijdens de eerste beklimming ooit van De Angliru in hun ronde de renners aandeden.
Contador won er 2 keer en de laatste keer was tijdens zijn laatste rittenwedstrijd en eigenlijk ook laatste rit met waarde ooit. Het meest legendarische duel vochten Nibali en Horner er uit met de Vuelta als inzet en gewonnen doorHorner.
De col ligt dikwijls verscholen in een mistlaag en zelden is het weer er echt zonnig ondanks dat de top op amper 1500 meter hoogte ligt. De natuur is er ruw en zeer groen maar zo mooi maar de laatste 6 km kan je hier moeilijk van genieten want je tong hangt tussen je kader.
Als je deze col beklommen hebt zonder af te stappen mag je een dikke pluim op je hoed steken en vergeet geen trippel te monteren vooraan want anders kan je het vergeten , zelfs de profs doen dit voor deze beklimming.
Deze klim is legendarisch wie hier wint schrijft eeuwige roem.

Ajouter votre expérience

Si vous souhaitez réagir, créez un compte. Cela ne prend qu'une minute et c'est totalement gratuit.

  • Ajoutez des photos de vos ascensions réussies.
  • Réagir sur toutes les ascensions
  • Ajoutez vos ascensions préférées
S'inscrire

Avez-vous déjà un compte?