Wurzenpass depuis Riegersdorf

Profil de hauteur Wurzenpass depuis Riegersdorf
Profil de hauteur Wurzenpass depuis Riegersdorf
Profil de hauteur Wurzenpass depuis Riegersdorf
676
difficulté
8.1%
pente moyenne
21%
100 m les plus raides
7km
longueur
562m
dénivelé

Partager cette ascension

3913

Des commentaires sur cette ascension ?
Voir les ascensions situées à proximité

Wurzenpass depuis Riegersdorf est une montée située dans la région Carinthie. Cette montée est 7 kilomètres de long, pour un dénivelé positif de 562 mètres. Wurzenpass depuis Riegersdorf a une pente moyenne de 8.1%. Avec cette raideur la montée comptabilise 676 points de difficulté. Le point le plus haut se trouve à 1071 mètres d’altitude. Les utilisateurs de climbfinder ont partagés 3 expériences sur Wurzenpass depuis Riegersdorf et ont téléchargés 5 photos.

Noms des rues: B109 & Wurzenpass Strasse

par Stef
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Anglais.
Une montée très dure, surtout dans le diaphragme avec 1 km de 17%, il semble qu'il n'y ait pas de fin.... en savoir plus
1%
2%
4%
6%
8%
10%
12%
15%
20%
Cliquez sur la montée pour voir la route
Voir les ascensions situées à proximité

Photos (5)

Wurzenpass depuis Riegersdorf
Wurzenpass depuis Riegersdorf
Wurzenpass depuis Riegersdorf
Wurzenpass depuis Riegersdorf
Wurzenpass depuis Riegersdorf

Si vous souhaitez télécharger des photos, créez votre compte. Cela ne prend qu'une minute et c'est totalement gratuit.

  • Recevez une récompense en partageant des avis et des photos
  • Réagir sur toutes les ascensions
  • Ajoutez vos ascensions préférées
S'inscrire

Avez-vous déjà un compte?

Itinéraires

Personnellement créé et vérifié par climbfinder!
Nom Distance Dénivelé Montées
Giro dei Tre Confini
Giro dei Tre Confini
129.3km 3461m 4

Les statistiques

Wurzenpass depuis Riegersdorf
Cette montée
Carinthie
112 montées
Alpes Autrichiennes
547 montées
Alpes
3601 montées
Autriche
578 montées
Europe
24150 montées
Difficulté
676
1
rang
40
69% plus facile que
Oscheniksee depuis Ausserfragant
rang
157
69% plus facile que
Oscheniksee depuis Ausserfragant
rang
1145
rang
159
69% plus facile que
Oscheniksee depuis Ausserfragant
rang
1752
Pente moyenne
8.1%
rang
34
49% moins raide que
Lammersdorfer Hütte
rang
267
49% moins raide que
Lammersdorfer Hütte
rang
1104
69% moins raide que
Muro di Cassone
rang
276
49% moins raide que
Lammersdorfer Hütte
rang
3135
73% moins raide que
Calçada do Rêgo Lameiro
Longueur
7km
rang
76
rang
266
rang
2055
rang
269
rang
5388
Dénivelé
562m
rang
61
69% moins de montée que
Hochwurtenspeicher depuis Ausserfragant
rang
227
rang
1693
74% moins de montée que
Colle del Nivolet
rang
229
rang
3370
80% moins de montée que
Pico Veleta / Alto de la Sierra Nevada

Classification

Montée légendaire
Beau paysage
Joyau caché
3 épingles

Etat de la route

100% 0% 0%
Basé sur 1 vote
Partagez vos connaissances. Quel était l'état de la route lors de votre sortie?

Circulation

0% 100% 0%
Basé sur 1 vote
Votre expérience compte. Quelle affluence avez-vous rencontré durant la montée?

Temps de montée

7 km/h 00:59:44
11 km/h 00:38:01
15 km/h 00:27:52
19 km/h 00:22:00

Populaire

Ajouter votre expérience

Expériences (3)

Stef
1 a
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Une montée très dure, surtout dans le diaphragme avec 1 km de 17%, il semble qu'il n'y ait pas de fin.

Enorm zware beklimming vooral in het middenrif met 1km aan 17%, aan deze kilometer lijkt geen einde te komen.

Conrad
1 a 00:56:30 (7.4km/h)
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Quand j'étais petit, j'avais souvent franchi ce col en voiture. L'image des Lada Zastava et des Fiet en ébullition le long de la route est gravée dans ma mémoire.
Après avoir traversé l'Autriche à vélo, il fallait régler ce col. De l'autre côté, il y avait la belle Slovénie avec Planica et le col de Vrsic et je pouvais prendre un joli raccourci vers l'Italie pour manger une pizza à Tarvisio.
Tôt sur le vélo car il ferait à nouveau très chaud, de la maison il y a 45 km jusqu'à la frontière au sommet de la montagne. L'approche nécessite des jambes solides à plusieurs reprises déjà, mais il s'agit surtout de profiter du Rosental et des routes tranquilles. L'ascension se fait dans la forêt et ne semble pas très dangereuse, rien n'est moins vrai. Une fois sur le chemin, environ 150 mètres avant le fameux virage à droite, je suis dépassé par quelques cyclistes locaux ; la partie la plus raide est encore à venir, mec, crie le numéro 1 ; Ich weiss, je dis avec résignation.
Lorsque vous tournez à droite, vous voyez un mur en face de vous ; 800 mètres tout droit..... Un panneau pour les voitures avec le conseil de mettre la voiture en première vitesse en dit assez.
Je suis sorti du virage et après 25 mètres j'ai vu sur mon odomètre : 23% Je me suis donné un coup de pied et j'ai continué à 4,5 km/h. C'était une lutte en lettres capitales.
Ce n'était pas le but du cyclisme, je pense. Je continue et ça se stabilise à 15... Puis encore quelques 20+ et le musée du bunker arrive en vue.
Le col n'est pas long et je pousse car je veux atteindre le sommet en une heure. Quand vous descendez un peu, vous sentez vraiment la tension dans vos jambes, un autre virage à droite et la fête continue. Cette fois avec un maximum de 18% et en sachant que vous atteindrez le sommet du plateau en 500 mètres.....
Le 18% n'était pas si mal, en fait. Au sommet, vous roulez détendu jusqu'à la frontière et comme il n'y a plus de contrôles, je continue à vélo ; je dépasse rapidement une voiture parce que je ne veux pas qu'elle soit devant moi.
La descente vers Podkoren est courte et raide, car les virages ont une bonne visibilité, je peux descendre très rapidement et je m'arrête au point de vue pour profiter de la vue sur la piste FIS de Kranska Gora. En bas, je tourne à droite sur le chemin de l'Italie et je cours dans la vallée le long de la Sava. Je vais à Tarvisio pour déguster des pâtes bien méritées sur une terrasse.
2 ans plus tard, je fais le parcours dans l'autre sens, la chaussée du Wurzenpas est terrible et met la vie en danger, heureusement elle a été rénovée, mais cette descente n'est pas recommandée. Une ascension pour l'autocontrainte et en fait vous devriez juste choisir la déviation de 40 km.....

Als klein kind was ik al vaak met de auto over deze pas geweest. Het beeld van kokende Lada Zastava's en Fiet's langs de weg stond in mijn geheugen gebrand.
Eenmaal fietsend door Oostenrijk moest deze pas toch beslecht worden. Aan de andere kant het mooie Slovenie met Planica en de Vrsic pas en ik kon zo mooi binnendoor naar Italie om in Tarvisio een pizza te eten.
Al vroeg op de fiets want het zou weer erg warm worden, vanuit huis is het 45 kilometer naar de grens boven op de berg. De aanloop vraagt al een paar keer om sterke benen, maar het is vooral genieten van het Rosental en de rustige wegen. De klim ligt in het bos en het ziet er niet echt vervaarlijk uit, niets is minder waar. Eenmaal op weg wordt ik een 150 meter voor de beruchte haakse bocht naar rechts ingehaald door wat lokale rijders; het steilste moet nog komen man roept nummer 1; Ich weiss zeg ik berustend.
Als je dan rechtsaf draait zie je een muur voor je; 800 meter recht omhoog.... een bord voor de auto's met het advies om de auto in de eerste versnelling te zetten zegt genoeg.
Ik kom de bocht uit en na 25 meter zie ik op mijn odometer: 23% staan, ik trap me een bult en ga met 4,5 km/h verder.
Afzien met hoofdletters, dit was niet waar fietsen voor bedoeld was denk ik. Ik ploeter door en het vlakt even af naar 15%... dan nog een stuk 20+ en het bunkermuseum komt in zicht.
De pas is niet lang en ik zet aan want ik wil wel binnen een uur boven zijn. Als je dan even een stukje afdaalt voel je pas echt de spanning op je benen, een volgende draai naar rechts en het feest gaat weer verder. Deze keer maximaal 18% en de wetenschap dat je met 500 meter boven op het plateau bent....
Die 18% viel eigenlijk wel mee. Boven rol je relaxt naar de grens en omdat er geen controle meer is fiets ik lekker door, ik haal nog snel een auto in want die wil ik niet voor me hebben.
De afdaling naar Podkoren is kort en heftig, doordat de bochten goed zicht hebben kan ik razendsnel afdalen en stop ik even bij het uitzichtspunt om te genieten van de blik op de FIS piste van Kranska Gora. Beneden draai ik naar rechts op weg naar Italie en suis door het dal langs de Sava. Slingerend door het Valromana dal gas erop naar Tarvisio om te genieten van een welverdiende pasta op een terrasje.
2 jaar later ga ik de route andersom, het wegdek van de Wurzenpas is verschrikkelijk en levensgevaarlijk, gelukkig is het inmiddels gerenoveerd maar deze afdaling is niet aan te raden. Een klim voor zelfkastijding en eigenlijk moet je gewoon de 40 kilometer omweg kiezen....

PeterMol
1 a
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Après un départ en douceur, un double virage en épingle à cheveux vous met face à un mur : 1 kilomètre 17%. Seuls les très forts ou ceux qui sont très doués pour tourner la plus petite roue peuvent monter ici d'un seul coup. Un excellent départ pour le Tour des Trois Alpes.
Cependant, ce n'est pas la plus belle ascension ; en fait, c'est la moins belle ascension de tout le circuit...

Na rustige aanloop sta je na een dubbele haarspeldbocht opeens oog in oog met een muur: 1 kilometer 17%. Alleen de heel sterken of degenen die heel goed het kleinste molentje kunnen ronddraaien komen hier in een keer boven. Een mooi begin van de Dreiländertour.
Overigens niet de mooiste klim; qua schoonheid zelfs de minste klim van het hele rondje...

Wurzenpass depuis Riegersdorf

Ajouter votre expérience

Si vous souhaitez réagir, créez un compte. Cela ne prend qu'une minute et c'est totalement gratuit.

  • Recevez une récompense en partageant des avis et des photos
  • Réagir sur toutes les ascensions
  • Ajoutez vos ascensions préférées
S'inscrire

Avez-vous déjà un compte?