Itinéraire Cinglé du Mont Ventoux

Personnellement créé et vérifié par climbfinder!
plus facile
facile
difficile
plus difficile
Afficher les itinéraires se situant à proximité
135.5km
distance
4420m
dénivelé
65.4km
montée
3
montées

Point de départ Point de départ: Bédoin. Cependant, il vous est possible de commencer n'importe où sur l'itinéraire.

L’itinéraire Cinglé du Mont Ventoux est longue de 135.5 kilomètres et d’un dénivelé positif de 4420 mètres avec un total de 65.4 kilomètres montant. Sur le parcours on dénombre 3 montées. Les utilisateurs de Climbfinder ont partagé 5 expériences sur cet itinéraire et ont posté 9 photos.

Montées sur cet itinéraire

Nom Longueur Pourcentage de pente Points de difficulté
Mont Ventoux
Mont Ventoux ▲21.3km
117 légendaire beau
20.8km
7.7%
7.7% 1352
Mont Ventoux depuis Malaucène
Mont Ventoux depuis Malaucène ▲63.2km
63 légendaire beau
21km
7.5%
7.5% 1288
Mont Ventoux depuis Sault
Mont Ventoux depuis Sault ▲114.3km
23 légendaire beau
24.4km
4.9%
4.9% 748
3 montées 22.1km 6.7% 1129

Photos

Cinglé du Mont Ventoux
Cinglé du Mont Ventoux
Cinglé du Mont Ventoux
Cinglé du Mont Ventoux
Cinglé du Mont Ventoux

Si vous souhaitez télécharger des photos, créez votre compte. Cela ne prend qu'une minute et c'est totalement gratuit.

  • Recevez une récompense en partageant des avis et des photos
  • Réagir sur toutes les ascensions
  • Ajoutez vos ascensions préférées
S'inscrire

Avez-vous déjà un compte?

Régions que vous traversez

Région Autres itinéraires Itinéraire dans la région
Provence & Côte d'Azur 5 62.3km
Alpes Françaises 14 62.3km
Alpes 29 62.3km

Temps sur le vélo

15 km/h 09:02
20 km/h 06:46
25 km/h 05:25
30 km/h 04:31

Hébergements

Lors de l'utilisation de la carte ci-dessus, booking.com dépose un cookie. Lorsque vous faites une réservation via ce lien, nous recevons une petite part.

Expériences (5)

tomvdvreken
1 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Lorsqu'un concitoyen m'a dit qu'il avait chevauché un Cinglé non officiel, mon intérêt a été piqué au vif. J'avais déjà conquis les trois côtés du Ventoux à quelques reprises, mais trois fois en un jour ?

Le 25 juillet 2018, cela se produisait. Ma carte Cinglé était prête à être tamponnée, la nourriture et les vêtements étaient prêts, le cours avait été étudié en détail.

Le nombre de kilomètres dans mes jambes n'était pas mauvais, mais il pourrait être un peu plus élevé. J'avais à peine fait du vélo le mois dernier. Les jours précédant le grand rendez-vous, je me suis échauffé avec des sorties au Chalet Reynard, au Col de la Gabelle, à Notre-Dame des Abeilles, aux Gorges de la Nesque et à la montée par Sault. Le 25 juillet était aussi le jour pour le faire, car il faisait de plus en plus chaud dans le Vaucluse.

Mon aventure a commencé à 8h16 à Bédoin. J'ai d'abord dû obtenir un tampon dans le Tabac local, puis je suis monté de bonne humeur. En cours de route, ma femme et mes enfants m'ont rejoint dans la voiture, ce qui a toujours apporté le réconfort nécessaire en termes de ravitaillement et d'encouragement. Après quelques arrêts pour boire (et un parce que la crème solaire m'est entrée dans les yeux), j'ai atteint le sommet vers 10 h 55. Tampon, photo et départ pour Malaucène.

J'ai mangé tranquillement et j'ai commencé la deuxième montée vers 12h30. Ce n'était pas une bonne idée. Il faisait maintenant 37 degrés au soleil. Conséquence : après les premiers kilomètres, c'est devenu terriblement dur. La chaleur plombante et les pourcentages approchant les 10 pour cent ont poussé mon rythme cardiaque bien au-delà de mon seuil. Le panache de cuivre brûlait impitoyablement et il n'y avait d'ombre nulle part.

À cause de la chaleur, je me suis arrêté tous les 2 kilomètres pour boire, chercher de l'ombre sous le couvercle du coffre de la voiture et me rafraîchir un peu avec une serviette humide. Plusieurs fois, j'ai envisagé de mettre le vélo sur le toit et de monter dans la voiture. Mais quand même, je remettais toujours mes chaussures dans les pédales. Un père et son fils avec un rythme similaire ont également repoussé les bêtes, mais ont continué à pédaler tout comme moi. C'est peut-être ce qui m'a fait mordre.

Petit à petit, la température a baissé de quelques degrés, ce qui a permis aux jambes de mieux tourner. La deuxième arrivée au sommet - après une véritable agonie - a donc été ressentie comme une victoire. Avant la descente vers Sault, j'ai dit au revoir à ma femme et à mes enfants, car le "côté chochotte" ne pouvait pas être un problème, n'est-ce pas ?

Mon plan était de manger un spaghetti en bas de la colline, afin de faire le plein de glucides. C'était un peu une déception. La cuisine est fermée monsieur' ;, le serveur a ruiné mon plan. Quand on lui a demandé, il m'a dit que la cuisine n'ouvrait qu'à 19 heures. Donc, dans le meilleur des cas, mes spaghettis étaient sur la table à 19 h 20. Si je me défoule pendant 20 minutes, dans le meilleur des cas, je pourrais partir à 19 h 40. Avec un estomac plein qui devait encore tout digérer. Les 2 heures - au moins - de l'ascension m'amèneraient au sommet à 21h40 au plus tôt, donc après le coucher du soleil. Et puis j'ai dû retourner à Bédoin. De préférence pas dans le noir.

J'ai donc pris quelques cocas et j'ai commencé la montée finale avec les derniers gels. La première partie était correcte, après environ 11 km, la situation s'est un peu stabilisée. Mais ensuite est venu le Chalet Reynard et je n'ai eu que le 34 x 32 autour.

Puis j'ai dû penser à ce que Rick de Leeuw m'a dit un jour à propos du marathon : les 30 premiers kilomètres, vos jambes portent votre tête, les 12 derniers, votre tête porte vos jambes. Ces 6 derniers kilomètres, ma tête poussait les pédales. Le soleil se couchait progressivement, et après chaque virage, je roulais à l'ombre car le soleil était déjà très bas. Maintenant, il commençait même à faire froid. Mais abandonner ici était hors de question. A la Fontaine de la Grave, j'ai rempli à nouveau mes bouteilles et j'ai couru jusqu'au sommet via Simpson et le Col de Tempêtes. Troisième photo de la journée et de la maison. Fatigué mais avec une adhésion bien méritée au club Cinglé, j'ai pu descendre de mon vélo à 21:40.

Morale de l'histoire :
- S'entraîner suffisamment. La persévérance aide, mais un manque de kilomètres vous fera souffrir.
- Commencez suffisamment tôt. Il s'agit a) d'avoir le pire derrière soi lorsque le soleil de midi fait monter la température et b) de ne pas avoir à descendre dans le noir.
- Tenez compte de la météo. Je n'ai jamais descendu plus fort que dans les 37 degrés du côté de Malaucène.
- Pour la nourriture solide, ne comptez pas trop sur la restauration à Sault.

Toen een stadsgenoot me vertelde dat hij een niet-officiële Cinglé had gereden, was mijn interesse gewekt. Eerder had ik de drie kanten van de Ventoux al een paar keer bedwongen, maar 3 keer op een dag?

Op 25 juli 2018 zou het gebeuren. Mijn Cinglé-kaart lag klaar om af te stempelen, voeding en tenue lagen klaar, het parcours was tot in detail bestudeerd.

Het aantal kilometers in de benen was niet slecht, maar het mocht toch iets meer zijn. De laatste maand had ik amper gefietst. De dagen voor the big one was het opwarmen met ritjes naar Chalet Reynard, de Col de la Gabelle, de Notre-Dame des Abeilles, de Gorges de la Nesque en de klim via Sault. 25 juli moest het ook gebeuren, want het werd almaar warmer in de Vaucluse.

Om 8.16 uur begon mijn avontuur in Bédoin. Eerst een stempel halen in de lokale Tabac, en dan vol goede moed naar boven. Onderweg sloten mijn vrouw en kinderen aan met de auto, wat altijd het nodige comfort gaf qua bevoorrading en aanmoediging. Na enkele drankstops (en een omdat de zonnecrème in mijn ogen liep) bereikte ik rond 10u55 een eerste keer de top. Stempeltje, foto en naar Malaucène.

Daar rustig iets eten om vervolgens rond 12u30 te beginnen aan de tweede klim. Dat bleek geen goed idee. Het was intussen 37 graden in de zon. Gevolg: na de eerste kilometers werd het vreselijk zwaar. De loden hitte en percentages richting 10 procent stuwden mijn hartslag ver boven mijn omslagpunt. De koperen ploert brandde genadeloos, en nergens een streep schaduw.

Door de hitte stopte ik elke 2 kilometer even stopte om te drinken, wat schaduw op te zoeken onder de kofferklep van de auto en een beetje af te koelen met een natte handdoek. Verschillende keren heb ik overwogen om de fiets op het dak te zetten en in de auto te stappen. Maar toch altijd heb ik weer de schoenen in de pedalen geklikt. Een vader en zoon met een gelijkaardig tempo zagen ook af bij de beesten, maar bleven net als ik fietsen. Misschien heeft dat me wel doen doorbijten.

Gaandeweg werd het een paar graden minder heet, waardoor de benen beter ronddraaiden. De tweede aankomst boven - na een ware lijdensweg - voelde daarom als een overwinning. Voor de afdaling naar Sault nam ik afscheid van vrouw en kinderen, want de 'mietjeskant' kon toch geen problemen opleveren?

Mijn plan was om beneden een spaghetti te verorberen, kwestie van koolhydraten in te slaan. Viel dat even tegen. 'La cuisine est fermée monsieur', kelderde de garçon mijn plan. Desgevraagd liet hij weten dat de keuken pas opende om 19 uur. In het beste geval stond mijn spaghetti dus om 19u20 op tafel. Als ik 20 minuten zou schrokken, kon ik in het beste geval om 19u40 weer vertrekken. Met een volle maag die alles nog moest verteren. De - minstens - 2 uur voor de klim zouden me ten vroegste om 21u40 boven brengen, dus na zonsondergang. En dan moest ik nog terug naar Bédoin. Liever niet in het donker.

Dan maar enkele cola's tot mij genomen en met de laatste gels de finale klim aangevat. Het eerste stuk ging nog wel, na een kilometer of 11 vlakt het wat af. Maar dan kwam Chalet Reynard en kreeg ik alleen nog de 34 x 32 rond.

Toen moest ik denken aan wat Rick de Leeuw me ooit zei over de marathon: de eerste 30 kilometer dragen je benen je hoofd, de laatste 12 draagt je hoofd je benen. Die laatste 6 kilometer duwde mijn hoofd de trappers rond. De zon was aan stilaan aan het ondergaan, en na elke bocht reed ik zelfs even in de schaduw omdat de zon al zo laag stond. Nu begon het zelfs fris te worden. Maar hier opgeven was uitgesloten. Aan de Fontaine de la Grave nog eens de bidons vullen en dan via Simpson en de Col de Tempêtes harken naar de top. Derde foto van de dag en naar huis. Moe maar een verdiend lidmaatschap van de Cinglé-club rijker kon ik om 21u40 van de fiets stappen.

Moraal van het verhaal:
- train genoeg. Doorzettingsvermogen helpt, maar een tekort aan kilometers wreekt zich.
- start vroeg genoeg. Kwestie van a) het ergste achter de rug te hebben als de middagzon de temperatuur de hoogte in jaagt en b) niet in het donker te moeten afdalen.
- hou rekening met het weer. Ik heb nooit harder afgezien dan in de 37 graden op de Malaucène-kant.
- reken voor vast voedsel niet te hard op de horeca in Sault.

keniske
8 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

https://www.strava.com/activities/1097351862
en 2017 j'ai fait le Cinglé au départ de Malaucene-Bedoin-Sault dans un temps pourtant serré 6h6min
Une fois tous les deux ans, je reviens toujours à cette montagne magique.

https://www.strava.com/activities/1097351862
in 2017 de Cinglé gedaan begonnen in Malaucene-Bedoin-Sault in toch een strakke tijd 6u6min
eens om de paar jaar kom ik steeds terug naar deze magische berg

dekaleberg
10 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Gravir le Mont Ventoux trois fois en une journée est un défi de taille. Je l'ai fait en 2004, après avoir pédalé d'Utrecht à la montagne nue. Sur une Formule Gazelle Randonnée avec bagages, à travers les Ardennes, les contreforts des Vosges et le Jura. Via la Route verte de la Méditerranée, un très bel itinéraire cyclable. Sur la même Gazelle de 20 kilos, mais sans bagage, j'ai gravi trois fois la montagne. La première ascension, depuis Bedoin, était facile. Puis je suis descendu à Malaucène et, après un court arrêt, je suis remonté. Je n'ai aucune idée du temps qu'il m'a fallu pour y arriver, mais ça a dû être environ trois heures. J'ai essayé de manger une assiette de spaghetti au sommet mais ça n'a pas marché. Nous sommes donc descendus à Sault. J'y ai pris un café et un sandwich.
La dernière montée aurait dû être la moins difficile mais comme c'était la troisième de la journée, elle est devenue la plus difficile. Je viens de quitter Sault et j'ai bu un litre de Coca-Cola froid, après quoi ça allait mieux à nouveau. Jusqu'au Chalet Reynard. Les six kilomètres à travers le paysage lunaire ont été les plus difficiles que j'aie jamais parcourus. Les deux derniers kilomètres, j'ai dû descendre de mon vélo à chaque virage et récupérer. Si je dois ramper jusqu'au reste, j'y arriverai", ai-je pensé. Finalement, je suis arrivé au sommet en vélo. La sortie a été formidable. Je n'avais jamais pensé que je pourrais faire ça et maintenant j'étais vraiment Cinglé du Mont Ventoux.

Drie keer de Mont Ventoux beklimmen op één dag is een pittige uitdaging. Ik deed het in 2004, nadat ik vanuit Utrecht naar de kale berg was gefietst. Op een Gazelle Formula Trekking met bagage, door de Ardennen, de uitlopers van de Vogezen en de Jura. Via de Groene weg naar de Middellandse Zee, een heel mooie fietsroute. Op diezelfde 20 kilo zware Gazelle, maar dan zonder bagage, drie keer de berg beklommen. De eerste beklimming, vanuit Bedoin, was goed te doen. Daarna afgedaald naar Malaucène en na een korte stop weer omhoog. Geen idee hoe lang ik over deze beklimming heb gedaan maar zal toch gauw drie uur zijn geweest. Op de top geprobeerd een bord spaghetti naar binnen te werken maar dat lukte niet. Dus afdalen naar Sault. Daar koffie gedronken en een broodje gegeten.
De laatste klim zou de minst zware moeten zijn maar omdat het de derde van de dag was werd het de zwaarste. Nog maar net vertrokken uit Sault heb ik een liter koude cola gedronken, waarna het weer beter ging. Tot Chalet Reynard. De zes kilometer door het maanlandschap zijn de zwaarste kilometers die ik ooit gereden heb. De laatste twee kilometer moest ik in elke bocht afstappen en bijkomen. 'Al moet ik de rest kruipen, ik zal het halen', dacht ik. Uiteindelijk toch fietsend boven gekomen. De ontlading was groot. Nooit gedacht dat ik dit zou kunnen en nu was ik toch echt Cinglé du Mont Ventoux.

Cinglé du Mont Ventoux
Conrad
10 mois
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

3 x le Mont Ventoux ; le début d'une addiction ou d'une agonie.
Mon premier Cinglé était en 2013 pour le KWF au Ventoux et ensuite pour faire un Cinglé immédiatement.
On discute toujours de l'ordre mais pour moi, c'est et cela reste Bedoin-Malaucene-Sault.
La Bicinglette est le grand frère et ici les cyclistes sont séparés des motards.
Fondamentalement, tout le monde peut escalader le Ventoux, avec un peu d'expérience et de préparation, un Cinglé est également possible pour la plupart, mais si nous laissons de côté la météo et la distance, la résistance mentale est peut-être la plus grande menace. Quel idiot voudrait grimper 2 x 21 et 1 x 26 kilomètres ! Plus de 4400 mètres d'altitude vous attendent. Juste pour clarifier quelque chose, il s'agit de remonter un viaduc à vélo 800 fois de suite !

Vous pouvez lire tout ce qui concerne le parcours, les routes et le repos aux différentes ascensions.
L'aventure est fantastique, si vous la faites avec quelques autres, la fraternité est inégalée. Après le tour, vous pouvez vous appeler un Mallot et aux yeux de beaucoup, c'est vrai.
Dosez votre énergie et continuez à manger et à boire. Le Ventoux est dur, je ne parle pas de la masse de pierres, mais il est dur pour ceux qui veulent le conquérir. Du vent, de la pluie, de la grêle, encore plus de vent, du soleil, des mouches etc. tout vous rencontrera. Cela peut même se faire en une journée ! Si les gens avaient pu faire ces voyages au début de notre ère, on aurait entendu les histoires de démons, de saints maléfiques, etc.

Mais chaque fois que vous atteignez le sommet, vous ressentez ce sentiment d'invincibilité, la vue vous donne de l'énergie et l'enthousiasme des autres vous motive pour la prochaine ascension.
Lorsque vous faites tamponner votre billet dans un village ou au sommet, vous recevez toujours ce regard encourageant. (Si vous arrivez avec votre bicinglette ou votre carte Galerien, vous aurez un aspect complètement différent).

Lorsque vous montez pour la troisième fois depuis Sault et que vous tournez sur la partie dénudée, vous savez que l'arrivée est à portée de main. A un kilomètre du sommet, vous saluez à nouveau Tom Simpson et vous savez que coute que coute vous allez y arriver. Ce dernier virage, la balustrade en bois le long de la partie la plus raide ; rien ne peut plus vous faire de mal parce que vous l'avez fait. Un autre idiot.

3 x de Mont Ventoux; de start van of een verslaving of een lijdensweg.
Mijn eerste Cinglé was in 2013 voor het KWF naar de Ventoux en dan maar meteen een Cinglé doen.
Over de volgorde is altijd discussie maar voor mij is en blijft het Bedoin-Malaucene-Sault.
De Bicinglette is het grote broertje en hier worden de fietsers van de klmmers gescheiden.
In basis kan iedereen de Ventoux beklimmen, met wat ervaring en voorbereiding is een Cinglé ook voor het merendeel weggelegd maar als we het weer en de afstand weglaten is de mentale weerbaarheid misschien wel de grootste bedreiging. Welke idioot gaat 2 x 21 en 1 x 26 kilometer klimmen! ruim 4400 hoogtemeter liggen voor je. Even om iets te verduidelijken dit is ruim 800 x een viaduct opfietsen achter elkaar!

Over de route, de wegen en de rust kun je alles lezen bij de afzonderlijke beklimmingen.
Het avontuur is fantastisch, als je het met een paar andere gaat doen is de broederschap onovertroffen. Na de rit mag je jezelf Malloot noemen en in de ogen van velen klopt dit wel.
Doseer je energioe en blijf vooral eten en drinken. Meer dan je lief is, de Ventoux is hard, dan bedoel ik niet de stenen massa maar hij is hard voor diegenen die hem willen bedwingen. Wind, regen, hagel, nog meer wind, zon, vliegen etc alles komt je tegemoet. Dit kan zelfs op 1 dag zijn! Als men deze tochten had kunnen maken in het begin van onze jaartelling dan waren de verhalen over demonen, boze heiligen etc niet van de lucht geweest.

Maar iedere keer dat je boven komt overvalt je weer dat gevoel van onoverwinnelijkheid, het uitzicht geeft je energie en het enthousiasme van anderen motiveert je voor de volgende klim.
Als je je kaartje laat stempelen in een dorp of op de top krijg je telkens weer die bemoedigende blik. ( als je met je bicinglette of Galerien kaart aankomt krijg je een heel andere blik)

Als je dan de derde keer vanuit Sault naar boven komt en je het Kale stuk opdraait weet je dat de finish binnen handbereik is. Je groet op 1 kilometer van de top Tom Simpson nog een keer en je weet dat coute que coute je het gaat halen. Die laatste bocht, de houten balustrade langs het steilste stuk; niets kan je meer deren want jij hebt het geflikt. Weer een Malloot erbij.

Cinglé du Mont Ventoux
Cinglé du Mont Ventoux
Cinglé du Mont Ventoux
Pino
1 a
Il s'agit d'une traduction automatique. La langue d'origine est: Néerlandais. Voir l'original

Il y a quelque temps maintenant. Merveilleuse expérience. Nous étions en juin avec le club cycliste d'Apeldoorn et six d'entre nous l'ont parcouru le même jour. Départ tôt (tampon à la boulangerie de Malaucene), montée tranquille, descente à Bedoin, retour en montée. Descendez à Sault pour un bon déjeuner sur la petite place derrière le portail. La dernière montée était difficile, mais très satisfaisante. En juillet/août, avec les températures localement normales, cela ne me semble pas amusant.

Al weer een tijd geleden. Prachtige ervaring. We waren in juni met de fietsclub uit Apeldoorn en een zestal hebben hem hem op dezelfde dag gereden. Vroeg starten (stempeltje bij de bakker in Malaucene), rustig omhoog, dalen op Bedoin, terug omhoog. Dalen naar Sault voor een lekkere lunch op het pleintje achter het poortje. De laatste klim viel zwaar, maar was wel heel bevredigend. In juli/augustus met de lokaal normale temperaturen lijkt het me niet leuk.

Ajouter votre expérience

Si vous souhaitez réagir, créez un compte. Cela ne prend qu'une minute et c'est totalement gratuit.

  • Recevez une récompense en partageant des avis et des photos
  • Réagir sur toutes les ascensions
  • Ajoutez vos ascensions préférées
S'inscrire

Avez-vous déjà un compte?